La réduction des risques

La réduction des risques est une stratégie de santé publique qui vise à prévenir les dommages liés à l’utilisation de produits psychoactifs. Elle concerne tous les usages, qu’ils soient expérimentaux, récréatifs, ponctuels, abusifs ou inscrits dans une dépendance. La réduction des risques peut également s’adresser aux personnes qui s’apprêtent à consommer une drogue pour la première fois. Les risques principalement associés aux drogues sont les risques de dépendance, de lésions somatiques et les risques psychosociaux. Ils peuvent avoir pour conséquences une morbidité, une mortalité et une exclusion sociale que ces stratégies visent à réduire.

+

À venir

La nature du produit consommé

La quantité de produits consommée

Drug, Set et Setting

Les mélanges

La descente

Les risques sexuels

+

Les lois

La question des drogues n’est pas nouvelle. Toutes les sociétés ont utilisé des produits psycho-actifs intégrés et ritualisés dans leurs cultures : feuilles de coca en Amérique du sud, cannabis au moyen Orient, vin en Europe.

C’est au cours du XIX° siècle que le phénomène d’utilisation des « drogues » va prendre de l’ampleur, avec la découverte des médicaments (morphine en 1804, héroïne en 1898, cocaïne en 1883, etc…) et le repérage de leur détournement.

Pour la France, c’est aussi lié à son passé colonial : les régies françaises d’opium en Indochine, les régies du Kif et du tabac au Maroc (fin en 1954).

Plusieurs tentatives de définition du phénomène à partir de la fin du XIX° siècle : Morphinisme, cocaïnisme, Morphinomanie, cocaïnomanie, toxicomanie, dépendance, toxicodépendance, pharmacodépendance, conduites addictives…

+

Réduction des risques

La réduction des risques est une stratégie de santé publique qui vise à prévenir les dommages liés à l’utilisation de produits psychoactifs. Elle concerne tous les usages, qu’ils soient expérimentaux, récréatifs, ponctuels, abusifs ou inscrits dans une dépendance. La réduction des risques peut également s’adresser aux personnes qui s’apprêtent à consommer une drogue pour la première fois. Les risques principalement associés aux drogues sont les risques de dépendance, de lésions somatiques et les risques psychosociaux. Ils peuvent avoir pour conséquences une morbidité, une mortalité et une exclusion sociale que ces stratégies visent à réduire.

+

Réduction des risques en milieu festif

À venir

Les six messages de la réduction des risques

La nature du produit consommé

La quantité de produits consommée

Drug, Set et Setting

Les mélanges

La descente

Les risques sexuels

+

Évolution législative

Les lois

La question des drogues n’est pas nouvelle. Toutes les sociétés ont utilisé des produits psycho-actifs intégrés et ritualisés dans leurs cultures : feuilles de coca en Amérique du sud, cannabis au moyen Orient, vin en Europe.

C’est au cours du XIX° siècle que le phénomène d’utilisation des « drogues » va prendre de l’ampleur, avec la découverte des médicaments (morphine en 1804, héroïne en 1898, cocaïne en 1883, etc…) et le repérage de leur détournement.

Pour la France, c’est aussi lié à son passé colonial : les régies françaises d’opium en Indochine, les régies du Kif et du tabac au Maroc (fin en 1954).

Plusieurs tentatives de définition du phénomène à partir de la fin du XIX° siècle : Morphinisme, cocaïnisme, Morphinomanie, cocaïnomanie, toxicomanie, dépendance, toxicodépendance, pharmacodépendance, conduites addictives…

+